Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

ROME D’ARDENE Jean Paul de Traité des Tulipes, par l’auteur du Traité des Renoncules.

VENDU

Avignon, Chambeau, 1760

In-12 (150 x 85 mm) 252 pp., 2 ff.n.ch. (explication des planches et table), 2 planches dépliantes gravées. Veau marbré, filet d’encadrement à froid, dos lisse orné d’un décor à la grotesque, pièce de titre de maroquin rouge, roulette sur les coupes, tranches marbrées (reliure de l’époque).

 

Catégories:
1200,00 

1 en stock

Voir Hunt (526, note et numéro 587 pour l’édition de 1765) ; manque à Nissen, Stafleu-Cowan et Pritzel.

Édition originale, rare de ce charmant petit livre sur les tulipes.

Le botaniste Jean Paul de Rome d’Ardène (1690-1769) fit d’abord des études de rhétorique et de philosophie au collège de Marseille avant d’être admis à l’Oratoire d’Aix en 1708 et de poursuivre des études de théologie à Arles. Il fut ensuite professeur des humanités à Marseille. Doté d’une santé fragile, il se retira sur ses terres d’Ardènes dès 1714 et fut ordonné prêtre en 1718. Il consacra sa vie entière à l’étude de la botanique et publia des ouvrages sur ce sujet, notamment sur les fleurs. Son premier livre (Traité des renoncules, 1746), très apprécié par les lecteurs, sera réimprimé à deux reprises. Il fut suivi par le Traite sur les jacinthes (1759), le Traité des tulipes (1760), et le Traité des oeillets (1762).

Son Traité des tulipes, l’un des premiers ouvrages consacré à ces fleurs en langue française, débute avec une bibliographie très complète évoquant les auteurs antérieurs et leur œuvres (pp. 8-36), suivie d’un lexique de termes techniques nécessaire pour apprécier le traité. La suite est consacrée à l’histoire, à la description et à la beauté des tulipes avant d’aller dans les détails de la production de cette plante qui était très apprécié et très couteuse à l’époque. Le botaniste donne des détails pour l’élevage par grains ou par bulbes, les soins à prendre après la floraison, les moments propices pour planter ou déplanter, leurs maladies, etc.

Les belles planches sont gravées par Claude-Augustin Duflos (1700-1786), architecte et graveur, issu d’une dynastie de graveurs. Elles montrent des détails des fleurs (5 figures), puis des détails des fruits et des bulbes (9 figures).

Bon exemplaire, coins légèrement émoussés, petites usures aux coiffes.

Catégorie Étiquette

Vous pourriez également être intéressés par ...