Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

MOERENHOUT Jacques-Antoine Voyages aux îles du Grand Océan, contenant des documents nouveaux sur la géographie physique et politique, la langue, la religion, les mœurs, les usages et les coutumes de leurs habitans ; et des considérations sur leur commerce…

VENDU

Paris, Arthus Bertrand, 1837

2 volumes in-8 (215 x 129 mm) de XV, 574 pp., 2 planches lithographiées pour le volume I ; 2 ff.n.ch., VII, 520 pp., 2 planches lithographiées, 1 grande carte dépliante gravée pour le volume II. Demi-basane fauve, dos lisse orné à l'oeser et doré, décor aux petits fers décoratifs illustrant un globe et un bateau (reliure de l'époque).

Catégories:
8000,00 

1 en stock

O'Reilly, 876 & 6845 ; Hill, 1170 ; Forbes, 1065 ; Sabin, 49829 (4 plates and a map).

Édition originale, très rare. Cet important ouvrage sur le Pacifique fut rédigé par le consul de France à Tahiti (en réalité un ressortissant belge mais agissant également en tant que consul des États-Unis dans diverses îles du Pacifique). Son récit de voyages parmi les îles du Pacifique est rarement disponible sur le marché, O'Reilly-Reitman le décrivant comme "longtemps un livre introuvable", et le livre n'est vraiment connu que par le fac-similé du vingtième siècle. Moerenhout a vécu de nombreuses années au Chili avant de partir pour la Polynésie avec des ambitions commerciales. Il arrivé pour la première fois à Tahiti en 1829 il effectua deux autres longs séjours dans les années 1830. O'Reilly-Reitman décrit son livre comme l'un des meilleurs ouvrages sur Tahiti au début de la période, et note que Moerenhout était en bons termes avec un certain nombre d'indigènes tahitiens, vivant même pendant un certain temps avec Tati, le chef de Papara. Moerenhout lui-même a identifié un vieil homme à Raiatea, Harepo, comme son meilleur informateur. Il connaissait tous les missionnaires, y compris ceux qui ont survécu à la première vague – Nott, Wilson, Henry et Davies – ainsi que leurs successeurs Pritchard, Williams et Darling.

Son livre est donc un témoignage important de la vie dans les îles à la fin des années 1820 et au début des années 1830. Les observations d'histoire naturelle contenues dans le livre proviennent principalement du naturaliste italien Bertero, qui a tragiquement disparu, avec toutes ses collections et ses notes, dans l'épave d'un des navires affrétés par Moerenhout pour ses activités commerciales. On y trouve également quelques références à Hawaï, et une description de Pitcairn basée sur une visite de Moerenhout sur l'île en 1829. L'une des planches montre le mutin survivant du Bounty, John Adams.

"A very scarce and important work on Tahiti, by a long-time resident who subsequently became United States Consular official. Moerhenhout gives a résumé of the discovery and exploration of Tahiti from the time of Captain Cook to the present, examines all aspects of the native culture, and includes and essay on the origins of the Polynesians. There are occasional references to the Hawaiian Islands…. The author made a trip to Pitcairn" (Forbes).

Trace de mouillure en marge du premier volume, restauration en marge de la carte légèrement touchant la bordure gauche avec qq. chiffres. Néanmoins très bon exemplaire, grand de marges et conservé dans sa première reliure.

Catégorie Étiquette

Vous pourriez également être intéressés par ...