Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

KAZWINI Mohammed ben Mohammed Extraits du livre des merveilles de la nature et des singularités des choses créées. Traduits par A[ntoine]-L[éonard] Chézy.

VENDU

Paris, J.J. Marcel pour imprimerie impériale, 1805

In-8 (197 x 124 mm) de 148 pp.Veau raciné, roulette décorative dorée en encadrement, dos lisse orné, titre et nom de l'auteur sur étiquette de maroquin rouge, tranches jaspées (reliure de l'époque).

Catégories:
3500,00 

1 en stock

Quérard, II, 188 ; DSB, XI, 230-233.

Édition originale de la traduction française.

Oeuvre du traducteur Antoine-Léonard Chézy (1775-1832), elle est extraite de la Chrestomathie arabe de Silvestre de Sacy, avec passages imprimés en caractères arabes.

Al-Quazwini (ca. 1203 -1283), homme de lettres, juriste, cosmographe et géographe d'origine arabe. Son ouvrage sur les Merveilles de la nature et des singularités des choses créées est son écrit principal et concerne toutes les matières terrestres : éléments minéraux, plantes, bêtes et hommes, qui fait suite à un premier sur les choses célestes.

"For his treatise on cosmography al-Quazwini cited more than a hundred written and oral sources, including : Aristotle, Ptolemy, Dioscorides, Balinas, al-Jahiz, al-Razi, Ibn Sina, al-Biruni, Abu Hamid al-Gharnati, the Koran and the Hadith, the Torah" (DSB).

"Dans ce traité, al-Qazwînî a voulu rassembler, selon les règles et le goût de l’adab, les connaissances de ses prédécesseurs sur le cosmos, les rendre attrayantes et accessibles au plus grand nombre. Sa cosmogonie s’inscrit dans le souci d’encyclopédisme de l’époque et dans la volonté de préserver et de transmettre un patrimoine culturel menacé par les invasions destructrices des Mongols. En citant quelque cinquante auteurs, il nous a effectivement permis d’avoir connaissance de fragments de textes disparus depuis lors" (expositions.bnf).

Véritable succès en librairie cette œuvre donna lieu à de nombreuses traductions persanes, turques, et européennes. En s’attelant à la traduction de son oeuvre, Sylvestre de Sacy (1758-1838), maître incontesté des études orientales en Europe, titulaire des chaires d’arabe et de persan du collège de France, fut l'un des principaux promoteurs des richesses de la civilisation arabe.

"Pour des générations de lecteurs, l’Orient commençait avec la Chrestomathie arabe de Silvestre de Sacy. Les pages choisies pour cette anthologie, composées à Bagdad, au Caire ou d’autres lieux du monde arabo-musulman, incitaient en effet à découvrir des aspects connus ou peu connus d’une civilisation fascinante et diverse" (puf.com).

Provenance : Signature autographe sur le titre Jean Duchesne aîné, et mention manuscrite sur la page de garde : Ce volume m’a été donné par l'auteur. Jean Duchene (1779-1855), fut conservateur au cabinet des estampes de la bibliothèque nationale, et fils du naturaliste Antoine-Nicolas Duchesne (1750-1818).

Catégorie Étiquette

Vous pourriez également être intéressés par ...