Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

GAVARNI (illustrateur) Le Diable à Paris – Paris et les Parisiens – Moeurs et coutumes, caractères et portraits des habitants de Paris, tableau complet de leur vie privée, publique, politique, artistique, littéraire, industrielle, etc.etc.

VENDU

Paris, imprimerie Lacrampe pour J. Hetzel, 1845-1846

2 volumes grand in-8 (276 x 188 mm) d'un frontispice, 2 ff.n.ch., XXXII, 380 pp., 99 planches gravées pour le volume I ; 2 ff.n.ch., LXXX, 364 pp., 112 planches gravées pour le volume II. Maroquin rouge à long grain, filets dorés et à froid d'encadrement, large fleurons d'angle aux petits fers, dos lisse richement doré, tête doré, couverture originale et dos illustré conservé (F. Saulnier).

Catégories:
2500,00 

1 en stock

Carteret, III, 203-207 ; Vicaire, III, 241-245 ; Ray, 236.

Édition originale.

Exemplaire du premier tirage (sauf pour les couvertures, avec les dos sans date et le second plat des couvertures sans le catalogue du libraire).

La planche du Sculpteur de cimetières (volume I, p. 84) porte ici le numéro 2 comme indiqué par Carteret.

Ce magnifique ouvrage, publié en 106 livraison, est composé par une pléiade de littérateurs de renom tel que George Sand, Charles Nodier, Honoré de Balzac, Alphonse Karr, Gérard de Nerval, Theophile Gautier, Alfred de Musset, pour n'en citer que certains.

La riche illustration se compose de 212 planches hors texte (dont le frontispice ; elles sont toutes par Gavarni, sauf 4 dans le volume II par Bertall) ainsi que de près de 800 gravures insérées dans le texte.

"The major attraction of Le Diable à Paris resides in Gavarni"s plates, which are of even greater interest than the 320 wood engravings of his Oeuvres choisies. The engraving is superior for the most part, and they are new conceptions, not versions of his lithographs… Bertall, on the other hand, outdid himself in the variety and wit with which he commented on instances of diabolical intervention, beginning with his opening conception of the Hellish boredom from which the Devil was escaping. His designs make Le Diable à Paris the culmination of the Romantic tradition of diablerie, which began with the lithographic albums in 1820’s. It is also the last of the big books of collaborative illustration” (Ray).

Cet exemplaire est enrichi du prospectus de 4 pages, relié à la fin du volume I.

Très bel exemplaire de très grande marges, complet de ses 212 planches.

Provenance : Chateau de Rosny “La Solitude” (ex-libris et cote de bibliothèque).

Vous pourriez également être intéressés par ...