Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

FLACOURT Etienne de Histoire de la grande isle Madagascar.

VENDU

Paris, Pierre L’Amy, 1658

In-4 (222 x 169 mm) de 12 ff.n.ch., 192 pp., 9 ff.n.ch., pp. 193 – 384, 42 pp. 15 planches hors texte (dont 6 cartes et plans, 4 planches à double page et 2 tableaux). Vélin ivoire souple (reliure de l'époque).

Catégories:
6500,00 

1 en stock

La première monographie sur l’île de Madagascar Exemplaire dans sa première reliure en vélin souple

Chadenat n° 306 ; Pritzel n° 2929 ; Grandidier n° 177.

Édition originale de la première monographie exclusivement consacrée à Madagascar.

Étienne Bozet, sieur de Flacourt (vers 1607 – 1660) fut administrateur colonial français et exerça le rôle de chef de colonie à Madagascar de 1648 à 1655. Flacourt décrit dans ce récit le fonctionnement sociopolitique et économique de l'île, donne des renseignements sur sa cartographie, son histoire naturelle, et décrit les mœurs et croyances religieuses de ses habitants. Reliée à la fin du volume se trouve la plaquette de 42 pages intitulée Cause pour laquelle les interessez de la Compagnie n'ont pas fait de grands profits à Madagascar. Effectivement Richelieu créa la première Compagnie des Indes en 1642 avec, entre autres, le financier Nicolas Fouquet, le capitaine Rigault et deux membres de la famille de Flacourt comme associés. C'est suite à la décision de la compagnie de remplacer le gouverneur Pronis, que Flacourt obtint son poste.

"C'est en effet en 1658 que paraît la première étude scientifique sur la faune de Madagascar. Rédigée en français elle est due à Étienne de Flacourt, qui n'est pas un naturaliste, mais tout bonnement le gouverneur des établissements français de Fort Dauphin où il a vécu de 1648 à 1655. Sous le titre Histoire de la grande île de Madagascar elle nous apporte, avec un lexique du malgache et une description de l'histoire et de mœurs des populations du Sud-Est la première présentation d'ensemble de la faune et de la flore malgaches. C'est le premier travail à faire ainsi connaître au monde savant l'existence des animaux subfossiles de Madagascar, Aepyornis, Lémuriens géants, Hippopotame nain, dont les naturalistes du XIXe siècle décriront les ossements mais qui, jusque là, ne faisaient qu'agrémenter les récits fabuleux des conteurs arabes. L'œuvre de Flacourt est exemplaire et met pleinement en valeur les talents d'un gouverneur qui ne put, par ailleurs, mener à bien une tache administrative impossible : elle est, comme son auteur l'avait souhaité, la meilleure justification de son séjour malgache… Après lui, des naturalistes voyageurs, de Commerson à Sonnerat ou à Goudot, ont repris le flambeau du travail sur le terrain" (Renaud Paulian, Réflexions sur la zoogéographie de Madagascar, in Biogéographie de Madagascar, 1996, pp. 219 sq.).

Les belles planches représentent les habitants, la flore et la faune de Madagascar. Bel exemplaire, très pur, dans sa première reliure.

Catégorie Étiquettes ,

Vous pourriez également être intéressés par ...