Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

COOK James Voyages autour du Monde. Voyages. Paris, Saillant, 1774-1789.

VENDU

Paris, Saillant, 1774-1785

13 volumes in-4 (245 x 182 mm) ensemble 207 planches gravées sur cuivre réalisées sous la direction de Benard, dont un portrait-frontispice, 63 cartes, 143 planches, et 3 tables typographiques, la plupart dépliantes ou à double page. Veau marbré, dos lisse orné, pièce de titre en maroquin rouge, tranches marbrées (reliure vers 1800).

Catégories:
15000,00 

1 en stock

Les trois voyages de Cook

Sabin 30940, 16249, 16261, 37955 et 25141 ; cf. PMM, 223 (pour l’édition du second voyage de Londres 1777).

Édition originale de la traduction française.

La collection est composée ainsi :

1. HAWKESWORTH. Relation des voyages entrepris pas ordre de Sa Majesté britannique… Paris, Saillant et Nyon, Panckoucke, 1774. 4 volumes. 52 planches (16+16+17+3).

2. COOK, James. Voyage dans l'hémisphère austral, et autour du monde… Paris, Hôtel de Thou, 1778. 5 volumes. 67 planches (1-65+10bis+1carte) dont le portrait du capitaine Cook et deux tableaux dépliants (volumes 4 et 5).

3. COOK, James. Troisième voyage de Cook, ou Voyage à l'océan Pacifique… Paris, Hôtel de Thou, 1785. 4 volumes. Frontispice montrant la mort du capitaine Cook et 87 planches numérotées, un tableau dépliant. Ensemble 207 gravures sur cuivre réalisées sous la direction de Benard, dont un portrait-frontispice, 63 cartes, 143 planches, la plupart dépliantes ou à double page, et de trois tableaux dépliants.

Collection bien complète de toutes ses planches, dont 28 cartes et 24 planches pour le premier voyage, un portrait-frontispice, 15 cartes, 51 planches et 2 tableaux pour le deuxième voyage, et 20 cartes, 68 planches et un tableau pour le troisième voyage.

Les voyages de Cook furent une source essentielle d'informations sur le Pacifique encore mal connu à l'époque. Cook explora avec précision les côtes de la Nouvelle-Zélande, dont il détermina la configuration, releva les côtes de l'Australie, explora les îles du Pacifique, découvrit et baptisa les îles Sandwich, etc., avant d'être dévoré par les Owyhéens en 1779. D'abord apprenti dans la marine marchande, James Cook (1728-1779) s'engage dans la Marine royale et, en 1757, se voit confier le commandement d'un premier navire. En 1759, il participe au siège de la ville de Québec et en profite pour cartographier la plus grande partie de l’embouchure du Saint-Laurent. Au cours des années suivantes, il établit des cartes de Terre-Neuve. James Cook est ainsi remarqué par l’amirauté et la Royal Society, qui lui confient des missions dans le Pacifique (1768-1771, 1772-1775 et 1776-1779).

Cook est le premier européen à débarquer sur la côte est de l’Australie (1770), en Nouvelle-Calédonie (1774) et aux îles Sandwich. Il est également le premier à faire le tour de la Nouvelle-Zélande, dont il dresse les cartes (1769). Les observations sur les tribus indiennes de l'île de Vancouver et des côtes de l'Alaska qu'il rapporte dans son journal – ainsi que sa description des côtes du nord de l'Amérique – seront vérifiées et approfondies par ses successeurs, dont Vancouver. En 1778, il est le premier européen à accoster aux îles Hawaï. Mais lors d'une longue escale aux îles Sandwich, à l'été 1779, il est tué par des indigènes.

Très bel exemplaire.

Provenance : A; Caffarelli (ex-libris manuscrit) – Bibliothèque de Leschelle (ex-libris).

Catégorie Étiquette

Vous pourriez également être intéressés par ...