Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

BUACHE Jean-Nicolas Analyse de la carte générale de l’océan atlantique ou Occidental, dressée au Dépôt des Cartes, Plans & Journaux de la Marine, et publiée par ordre du Roi, pour le service des Vaisseaux de Sa Majesté, sous le Ministère de M. le Maréchal de Castries, Ministre & Secrétaire d’État ayant le département de la Marine & des Colonies, en 1786.

VENDU

Paris, Imprimerie Royale, 1786

In-4 (243 x 184 mm) de 1 f. blanc, 1 f.n.ch., 43 pp. Veau fauve marbré, dos à nerfs orné de fleurons, pièce de titre de maroquin rouge, trois filets en encadrement sur les plats, armes royales frappées au centre, mention "Conseil de la Marine" en lettres dorées sur le plat supérieur, deux filets sur les coupes, tranches rouges (reliure de l'époque).

Catégories:
3500,00 

1 en stock

Sabin, 1360 ; Polak, 9649 ; Olivier, 2496, fer n°7.

Édition originale.

Description de la carte de l'Atlantique publiée en 1786 alors que Jean-Nicolas Buache de La Neuville (1745-1825), l'un des organisateurs du voyage de La Pérouse, occupait la charge de Premier géographe du roi. Pour établir cette nouvelle carte – la dernière en date étant celle gravée sous la responsabilité de Bellin en 1766 –, on a utilisé les relations des voyages de Claret de Fleurieu (1773), Verdun de la Crenne, Borda et Pingré (1778) et Chastenet de Puységur (qui était rentré en France en 1785). Parmi les autres sources, on trouve les travaux et les relations de Chabert, Cassini, Cook, etc. Sont successivement étudiés les côtes d'Europe et d'Afrique, les Açores, les Canaries, les îles du Cap Vert, Terre-Neuve, le golfe de Saint-Laurent et le Canada, Cuba, la Jamaïque, Saint-Domingue, Puerto-Rico, les Antilles et les côtes de l'Amérique méridionale (dont Cayenne).

Bel exemplaire portant les armes de Louis XVI et la mention "Conseil de la Marine". On sait que Louis XVI, passionné par les voyages et les découvertes scientifiques, venait d'envoyer La Pérouse dans le Pacifique afin de compléter les renseignements rapportés par Cook. En attendant le retour du navigateur, le roi et son ministre, le marquis de Castries, ordonnèrent cette mise à jour de la carte de l'océan Atlantique. La tourmente révolutionnaire et la disparition de La Pérouse interrompirent un temps ce programme ambitieux.

Habiles restaurations à la reliure. Ex-libris F. Pigeot.

Vous pourriez également être intéressés par ...