Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

AGRICOLA Georges De ortu & causis subterraneorum Lib. V. De natura eorum quae effluent ex terra Lib. IIII. De natura fossilium Lib. X. De veteribus & novis metallis Lib. II. Bermannus, sive de re metallica dialogus. Interpretatio Germanica vocum rei metallicae, addito Indice foecundissimo

VENDU

Bâle, Hieronymus Froben, 1546

In-folio (310 x 210 mm) 487 pp., 26 ff.n.ch. (g6 et M6 sont blancs). Vélin souple de l’époque (petites réparations).

Catégories:
18000,00 

1 en stock

Le premier manuel de minéralogie systématique moderne

Adams A-345; BM/STC German p. 8; Grolier/Horblit 2a; Hoover 14; Norman 19.

Édition originale de cette collection de textes traitant de l’origine et de la distribution des eaux souterraines et des sucs minéralisateurs, de l’origine de la chaleur souterraine, de l’origine des canaux de minerais et des principales divisions du règne minéral telles qu’elles sont décrites dans de natura fossilium.

Le De Natura Fossilium est souvent cité comme la publication qui a marqué le début de la minéralogie en tant que science. Dans cet ouvrage, Agricola rejette l’opinion générale d’Aristote selon laquelle les pierres, les métaux et les gemmes trouvent leur origine dans l’influence des corps célestes. Il s’intéresse plutôt aux causes naturelles, à la solution des minéraux dans les liquides et à leur précipitation par la gravité, la chaleur, le froid et l’évaporation. Le système de classification d’Agricola présente un degré de généralisation que l’on ne retrouve dans aucuns manuels précédents.

Le De Natura Fossilium contient des descriptions détaillées des caractéristiques des minéraux telles que la couleur, l’éclat, le goût, la forme, la dureté, etc. Parmi les substances décrites figurent le sel, la soude, la potasse, le salpêtre, l’alun, le vitriol, l’orpiment, le camphre, l’ambre, le gypse, le talc, l’amiante, le mica, les géodes et divers fossiles, la fluorine, le quartz, le marbre, l’onyx, l’albâtre, l’or, l’argent, le cuivre, le plomb, le vif-argent etc .

De 1518 à 1522, Agricola étudia la médecine et la chimie et, en 1527, il ouvrit un cabinet médical à Joachimsthal, en Tchécoslovaquie. Dans cette région minière, Agricola commença à étudier les techniques minières et la minéralogie, et il devint l’un des scientifiques les plus compétents de son époque. Ses travaux sur l’exploitation minière et la minéralogie lui ont valu le titre de “père de la minéralogie”.

Marque d’imprimeur gravé sur bois sur le titre et à la fin de l’ouvrage, nombreuses initiales gravées sur bois dans le texte.
Très bel exemplaire, quelques petites réparations au vélin. Petites taches d’humidité dans les coins supérieurs extérieurs de la seconde moitié du livre.

Le dernier feuillet présente deux petites réparations de papier sur les bords antérieurs.

Vous pourriez également être intéressés par ...